MADERE 2014 (2/2)

Publié par aucoeurduvoyage

Le jardin botanique de Funchal aménagé en terrasse se tient dans une ancienne quinta. Il permet de voir de nombreuses plantes et fleurs de Madère et du monde entier.

Un belvédère offre une vue sur Funchal et un téléphérique permet de rejoindre Monte, lieu de villégiature au nord de la ville.

 

 

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Nous n'avons pas été passionnés par ce jardin, contrairement à d'autres personnes avec qui nous avons discuté. Il faut dire que le soleil n'était pas trop présent...

Mais partons pour le centre de Funchal (ville fondée par Zarco). Près de la moitié des habitants de l'île résident à Funchal. Une longue avenue longe son port commercial et son port de plaisance.

Nous apercevons la Fortaleza Sao Lourenço, forteresse érigée au début du 16e siècle, qui comprend de nos jours une zone militaire et le palais qui sert de résidence au ministre de la République pour la région de Madère.

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Magnifique jardin au coeur de la ville (parque Santa Catarina) :

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Ci-après, la vieille ville avec la place de l'hôtel de ville, pavée de pierres noires et blanches. Vous y trouverez l'ancien évêché,qui présente une belle galerie à arcades (devenue un musée d'Art sacré) et l'église baroque du Colégio, avec sa façade de lave noire et de marbre, tenue au 17e siècle par des jésuites.

L'hôtel de ville, quant à lui, occupe l'ancien palais du comte de Carvalhal. Ce bâtiment du 18e siècle abrite une cour intérieure décorée d'azulejos.

 

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

En nous dirigeant vers la mer, nous arrivons à l'avenida Arriaga (axe principal de Funchal).Sur cette rue bordée de jacarandas, nous découvrons la statue de Zarco, le Ritz où les gens se prélassent en terrasse, puis le jardin public de San Francisco..

 

 

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Un peu plus loin se dresse l'église de Sé, réputée pour son plafond à caissons manuélin, construite par les chevaliers de l'ordre du Christ à la fin du 15e siècle. Le crépi blanc de sa façade contraste avec le basalte noir et le tuf rouge.

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Notre visite de la capitale est loin d'être complète mais nous avons eu plaisir à flâner, à manger à Funchal.. Ce qui m'a marqué, entre autres, ce sont les rues pavées de l'ancienne ville. Elles sont tout simplement magnifiques et il faut souligner le travail des portugais qui sont de vrais bâtisseurs, toujours à pied d'oeuvre !

MADERE 2014 (2/2)

Enfin, à ne pas manquer "le mercado dos Lavradores", marché de la ville aux fleurs, légumes et fruits exotiques... sans oublier la poissonnerie où sont étalés notamment les fameux sabres noirs !

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Nous discutons le soir à l'hôtel et il nous est recommandé d'aller à la "levada do Caldeirao Verde", près de Santana.

La balade traverse une forêt laurifère et débouche, après avoir traversé des tunnels (pensez à la lampe de poche !) et longé des précipices, sur un cirque avec une cascade.

 

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Au retour, nous repassons par le petit village de Camacha, réputé entre autres pour son travail de l'osier ...

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

puis Monte, pour voir les fameuses descentes de rue en traîneaux en rotin. Ce mode de transport a été inventé au 19e s. par un britannique. Deux hommes tout habillés de blanc, portant un canotier et des bottines antidérapantes, poussent et dirigent le traîneau.

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Monte est un lieu de villégiature, où vous trouverez des quintas et leurs jardins. Il est relié par un téléphérique au centre de Funchal.

 

Au coeur du parc municipal s'élève l'église Nossa senhora do Monte (18e s.) au fronton baroque avec un porche en arcades. Vous trouverez au sein d'une chapelle, à l'intérieur, le tombeau en fer de l'empereur Charles d'Autriche, et au-dessus de l'autel une petite statue de la patronne de Madère (Notre-Dame-du-Mont).

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Samedi : nous hésitons entre 3 balades pour terminer en beauté notre séjour.

Notre choix se portera sur la levada do Norte au départ d'Estreito. Cela ne nous fait pas trop rouler et nous serons à proximité de Funchal où nous devons rendre notre véhicule de location.

Le début du parcours chemine entre des maisonnettes de village, parmi la végétation pour accéder ensuite à la vallée de la Riberia da Caixa.

C'est reposant !

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Nous suivons les coteaux (la balade fait une belle boucle) et arrivons à un village où le gérant d'un bar nous propose de nous rafraîchir (il vient nous chercher dans la rue). Nous prenons un verre et dégustons une pâtisserie (bolo de arroz) à la terrasse de son petit café.

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Notre dernière promenade a été très agréable, sous le soleil (j'aurais d'ailleurs dû me méfier des rayons traversant les nuages... je vais le payer !).

Nous étions au coeur de la vie des villageois, dans leur vallée cultivée et un paysage magnifique ! Un des plus beaux souvenirs de ce voyage ...

Nous retraversons les maisonnées et leurs jardins fleuris, au pied des vignes en terrasse.

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Nous passerons notre dernier jour au village (Riviera Brava) en attendant la navette pour l'aéroport. Promenade dans les ruelles, au bord du petit port, repas dans une pizzeria fréquentée par les madériens. C'est la fête des enfants et le début d'après-midi est animé.

MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)
MADERE 2014 (2/2)

Et voilà, notre séjour est terminé. Cette semaine nous a bien dépaysés ! J'espère que ce récit en images vous aura permis de découvrir (ou redécouvrir) Madère, tout au moins en partie.

Merci de votre visite !

Publié dans Madère