SICILE 2009 - 2/2

 

Nous partons donc de Noto pour rejoindre Gela et nous diriger vers Piazza Amerina, à l'intérieur des terres. Gare aux nombreux trous sur la route (aïe aïe les amortisseurs du camping car !)

 

A proximité de Gela, l'or noir est recherché... 

126-SICILE-GELA-FORAGE.jpg

 Importante industrie pétrolière dénaturant les abords de la ville (pas fait de photos ...)

 

Le propriétaire de l’aire de CC que nous avons appelé nous récupère sur la route. Nuit tranquille.

 

Vendredi 10 avril : direction Piazza Amerina 

Un sicilien propose de nous guider en piaggio vers "la Villa del Casale". (Grazie !)
Grande et luxueuse villa romaine datant vraisemblablement du début du IVè Siècle après J.C. Découverte en 1929, elle ne fut mise en valeur qu’en 1954

Mosaïques composées par des artistes venus d’Afrique du nord et du Proche-Orient. Les scènes des 4000 m2 de mosaïques sont un témoignage extraordinaire des mœurs et de la vie sociale de l’époque.

 

Les couleurs de certaines mosaïques sont un peu passées, d’autres pas. Une quarantaine de pièces sont accessibles sous les verrières.

138-SICILE-VILLA-CASALE.jpg 129-VILLA-CASALE-MOSAIQUE.jpg

  En route ensuite pour Enna, située à presque 1000 m d’altitude.

142-SICILE-VERS-ENNA.jpg

Ici, la famille reste attachée à ses traditions et à ses valeurs.  

 

Duomo d'Enna : impressionnant par la richesse et la diversité des styles qui le composent. La ville compte 15 confréries qui, le Vendredi Saint vers 17 h, partent de chaque église et, sous les roulements de tambours, convergent vers la cathédrale.

Chaque confrérie possède son propre costume de pénitent, d’où le nom de défilé des incappucciati (encapuchonnés). La tradition date de la période d’occupation espagnole (XVe – XVIIè S.). Alternance de  couleurs, bain de mysticisme.  

 

      143-SICILE-ENNA-DUOMO-VEND-ST.jpg       154-SICILE-ENNA-PROCESSION.jpg

Dommage que le mauvais temps soit de la partie (il pleut !)

Nous aurions pu dormir au château (Castello di Lombardia) mais nous décidons de rejoindre le soir même Realmonte, près d’Agrigento. 

 

Nous trouvons, avec l’aide de Siciliens, l’aire de camping-car « Zanzibar », en bordure de mer. Attenant à un bar – restaurant, l’aire est tranquille. Une jeune française nous y accueille. 

 

Samedi 11 avril : petite plage, à proximité de l’aire. Nous partons à pied pour la Scala dei Turchi située à 1 km (d'après ce que l'on nous a dit...)

157-SICILE-REALMONTE-VUE-DEPUIS-AIRE-CC.jpg174-SICILE-VUE-PLAGE-REALMONTE.jpg      

Nous en ferons 7 à 8 aller retour, sous le soleil (sans eau, avec une casquette pour 4 !) mais la vue est magnifique !!!

 

La Scala dei Turchi, est une falaise calcaire d'un blanc resplendissant près d'une mer turquoise ; une « marche » blanche de toute beauté.

 179 SICILE SCALA DEI TURCHI-copie-1 181-SICILE-SCALA-DEI-TURBHI.jpg

 

En fin d’après-midi, nous nous rendons à la Vallée des Temples, à quelques kilomètres. 

182-SICILE-AGRIGENTO-VALLEE-TEMP.jpg  197-SICILE-AGRIGENTO-TEMP-CONCORDIA.jpg 

Le chemin conduit au chef d'oeuvre d'Agrigente, le temple de la Concorde (ci-dessus) ; ce superbe temple dorique du Ve siècle av. J.-C. est le mieux préservé du site.

 190-SICILE-AGRIGENTO-TEMP-GIUNONE.jpg  200-SICILE-AGRIGENTO-VALLEE-TEMP.jpg

L'endroit est agréable ; on ne souffre pas de la chaleur à cette saison et les arbres sont en fleurs.

 

Dimanche 12 avril : départ pour Sciacca (capitale de la céramique). Il pleut, il vente (non, il ne neige pas !).

219-SICILE-SCIACCA-VUE-SUR-PORT.jpg

Nous reprenons la route, direction Marsala. L’orage gronde, on tourne en rond dans Marsala – Le GPS est perdu (il est complètement à l'ouest le pauvre !)

Nous arrivons finalement à proximité des salines de Trapani.

244-SICILE-SALINES-PROX-MARSALA.jpg    245-SICILE-SALINES-PROX-MARSALA.jpg

Salines… les tas de sel sont recouverts de tuiles

Parking au pied des salines Ettore et Infersa (face à l’île de San Pantaleo) où nous décidons de passer la nuit.241-SICILE-SALINES-PARKING.jpg

Petit tour entre 2 averses vers les moulins à vent (en état de fonctionnement). Pourvu qu’il fasse beau demain …

Pluie battante la nuit mais pas de bruit. Nous sommes seuls, le parking est fermé. 

 

Lundi 13 avril : le soleil refait son apparition au petit matin entre deux gros nuages. On aperçoit au loin l’île de San Pantaleo.

     250-SICILE-SALINES-PROX-MARSALA.jpg       253-SICILE-SALINES-PROX-MARSALA.jpg

Direction : Erice – Nous ne trouvons pas le téléphérique, fortement recommandé pour monter au village. Finalement, nous montons en camping car par Valcherice, itinéraire conseillé par un Sicilien qui nous dit que la route est plus large.

 

Pluie, vent, brume ...

257-SICILE-VUE-MONTEE-ERICE.jpg    259-SICILE-MONTEE-ERICE.jpg 

Erice est un superbe village médiéval (là il faut me croire sur parole !) perché en nid d’aigle sur un piton rocheux de 751 m d’altitude mais souvent dans la brume. Balade dans les ruelles.

Nous faisons une halte, trempés, à la "Pasticceria Michele" (thé, café, chocolat et petits gâteaux). Quelques boutiques et nous retournons frigorifiés au camping car.

En redescendant d’Erice…

266-SICILE-VUE-DESC-ERICE.jpg 268-SICILE-VUE-DESCENTE-ERICE.jpg

Nous nous dirigeons vers San Vito lo Capo.

290 SICILE VITO PLAGE

270-SICILE-DIRECT-VITO-LO-CAPO.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

San Vito lo Capo est une jolie station balnéaire située au pied de la falaise à l’extrémité du cap San Vito.

274-SICILE-VITO-PLAGE.jpg 287-SICILE-VITO-EGLISE.jpg

L’eau de la mer est limpide – jolies couleurs ! Etonnante façade de la chiesa di San Vito du XIIIè S, joliment fortifiée au XVè S.

 

Ville très animée et vivante l’été – larges artères (on se croirait en Amérique du Sud) contrastant avec des ruelles très étroites ; façades dépouillées, sobres, plus ou moins blanches.

 

La circulation est interdite dans une grande partie de la ville s’étendant jusqu’au front de mer. On s’y promène donc au calme … Il y a pas mal de monde en ce lundi de Pâques.

 

Nous décidons de rejoindre Castellamare (qui d’après le guide est coquet et sympa).

 

En chemin … Un petit air d’Ecosse non ?

  291-SICILE-ENTRE-VITO-ET-CASTELLAMARE.jpg 292-SICILE-ENTRE-VITO-ET-CASTELLAMARE.jpg

 Arrivée à Castellamare del Golfo – pas tout à fait ce que l’on attendait…

 297-SICILE-CASTELLAMARE-PORT.jpg  299-SICILE-CASTELLAMARE-VUE-PORT.jpg

 

Nous descendons vers le port de la ville (ancien port de commerce de Ségeste) et mangeons dans une trattoria sympa une bonne pizza + cassata siciliana (ricotta – fruits – pâte d’amandes – sucre). Nuit calme

302-SICILE-CASTELLAMARE-VUE-PORT.jpg

 D’en haut, vue sur le port – A noter à gauche un vieux château arabo-normand flanqué d’une tour ronde.

 

Mardi 14 avril : Nous nous rendons à Scopello. A proximité se trouve la réserve naturelle de Zingaro. Scopello est, comme le guide du routard l’indique, un petit coin de paradis, en Sicile dite africaine !

306--SICILE-SCOPELLO-PLAGE.jpg    340-SICILE-SCOPELLO-PARKING-PLAGE.jpg

Nous faisons halte sur une petite plage de galet en bas, à quelques kilomètres du village (village authentique très agréable).

 

D’en haut, nous empruntons un chemin qui nous fait découvrir un paysage exceptionnel, digne d’une carte postale : la tonnarra di Scopello (cet endroit a inspiré plusieurs réalisateurs de longs métrages...)

317-313-SICILE-SCOPELLO-VUE-TONNARA.jpg

Petite crique avec quelques maisons et entrepôts, protégés par deux tours fortifiées. Dans la baie, des rochers émergent de l’eau. C'était autrefois le village côtier de Scopello, très actif dans la pêche au thon. Aujourd’hui, l’activité n’existe plus, la création de la réserve de Zingaro ayant obligé les pêcheurs à partir.

 

La Tonnara est aujourd'hui une propriété privée mais il est possible d'y accéder sous certaines conditions (respect de l'environnement, de la quiétude du lieu ...).

 

 Nous descendons l'admirer de plus près.

C’est magnifique ! Existe-t-il assez d’adjectifs pour qualifier ce site ?

 

L'eau est turquoise à certains endroits, bleu marine à d'autres, et cristalline !

337-SICILE-SCOPELLO.jpg 333-SICILE-SCOPELLO-VUE-MER.jpg

Eglise de plein air au village - vue sur la mer à droite.

 

Nous mangeons au village, des arancini, de la pizza, des casatelles à la ricotta et de la glace bien sûr – c’est excellent ! (on recommande !!!) Retour à la plage et stationnement pour la nuit.

 

Mercredi 15 avril : Nous reprenons la route pour Monreale.



350-SICILE-MONREALE-DUOMO.jpg

Nous nous rendons à la fameuse Cathédrale – c’est majestueux !

 

Fondée en 1172 par le Normand Guillaume II, elle affiche les styles des occupants successifs de la Sicile. Les tours massives sont des exemples de l’art normand.

 

351-SICILE-MONREALE-INT-DUOMO.jpg   353-SICILE-MONREALE-INT-DUOMO.jpg

A l'intérieur, les stalactites au dessus du choeur appartiennent à la tradition arabe et les mosaïques sur fond or rappellent le style byzantin. Recouvrant 6340 m2, elles représentent des épisodes de l'Ancien Testament. Le visage du Christ Pantocrator est impressionnant. Un régal pour les yeux.

357-SICILE-MONREALE-INT-DUOMO.jpg 366 SICILE MONREALE INT DUOMO

Dans l’abside de droite, tombeaux de Guillaume 1er et de son héritier (photo de gauche) -

Le site alentour est très touristique.

 

Notre dernière visite sera consacrée à Palerme. 

Capitale de la Sicile, Palerme est l’une des villes italiennes qui offre le plus de contrastes. Plus que les monuments (pourtant intéressants), c’est une atmosphère. De beaux bâtiments côtoient des vicoli (ruelles) délabrés.



Arrivée sans encombre à l’aire de camping car Park Green, à proximité du centre. 20 € la nuit avec l’eau, l’électricité et la vidange – site gardé au milieu des immeubles. Le gardien encaisse le prix de la nuit, nous donne un plan des alentours et offre une orange aux enfants.

441-PALERME-AIRE-CC-QUARTEI-MILLE.jpg

Nous visitons en premier lieu la chapelle palatine.

Nous traversons d’abord une très belle cour intérieure avec galeries à tous les étages.

 

384-SICILE-PALERME-CHAPELLE-PALATINA.jpg   388-SICILE-PALERME-CHAPELLE-PALATINA.jpg

 

La chapelle Palatine est l’un des chefs d’œuvre de l’art arabo-normand, avec voûtes romanes, colonnes de style antique, plafond arabe en bois et mosaïques byzantines. Je trouve qu'elle ressemble assez à la cathédrale de Monréale mais je ne suis pas experte en la matière !!!

391-SICILE-PALERME-CHAPELLE-PALATINA.jpg       397-SICILE-PALERME-CHAPELLE-PALATINA.jpg

Nous sortons de la chapelle en traversant un couloir beaucoup plus sobre ! Un  autre style, épuré, reposant pour les yeux …

 

Nous continuons notre visite dans les rues de Palerme. Piazza Indipendenza, les « papys » tapent le carton et, le jeu fini, accrochent leurs chaises à un arbre pour le lendemain…

403 SICILE PALERME CHAISES CARTE

Nous passons la « Porta nuova », sur le Corso Vitt. Emanuele qui  délimite en quelque sorte le centre historique de la ville (photo de gauche, ci-dessous). La ville est bruyante et animée. Il faut s’imposer pour traverser, tout en restant vigilant ! ça klaxonne, ça double, les scooters et voitures nous frôlent.

 

La façon de se garer de certains siciliens nous amuse : ils se garent en épi, en marche avant, sans s’inquiéter de l'arrière de la voiture qui dépasse sur la chaussée ! Ouf, nous sommes à pied...

 

    405 SICILE PALERME PORTA NUOVA         

 406 SICILE PALERME PIAZZA INDEPEND

 

 

 

Un peu plus loin sur notre gauche, nous découvrons la cathédrale, chef d’œuvre architectural (nous ne verrons que l’extérieur).

 

411 SICILE PALERME DUOMO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 410 SICILE PALERME DUOMO   412-SICILE-PALERME-EN-FACE-DUOMO-copie.jpg

 

Juste en face se trouvent d’étroites ruelles  

Un peu plus loin, en remontant le corso Emanuele en direction des « Quattro Canti », on trouve la Chiesa San Salvatore, qui a la particularité d’être ovale. Les sièges sont disposés autour de l’autel et le tout est surmonté de galeries de loges comme dans une salle d’opéra.

437 SICILE PALERME EGLISE SAN SALVATORE  415 SICILE PALERME QUATRO QUANTI

Arrivée aux Quattro Canti. Ces "quatre coins", à l'intersection de deux artères, divisaient au XVIIè siècle la ville baroque en 4 grands quartiers.

Ces quatre maisons baroques sont ornées de fontaines et affichent des blasons et des statues représentant les saisons.

  

Arrivés à la piazza Pretoria, nous voyons  une grande fontaine dotée de statues dénudées, datant de 1555. La nudité des statues masculines de la fontaine n'étant pas du goût des religieuses du couvent de Santa Caterina, elles décidèrent de les émasculer. Elles n'osèrent as s'attaquer au sexe de pierre et de marbre et brisèrent le nez des statues. L'ensemble porta le nom de  "fontana delle Vergogne " (fontaine de la honte).

422-SICILE-PALERME-FONT-PRETORIA.jpg

Nous accédons ensuite à la Martorana. Cette église du XIIè S a conservé, malgré des mutilations successives, un bel ensemble de mosaïques  byzantines, notamment dans la coupole. Ce sont probablement les plus anciennes de l’île et les plus belles.  La Martorana observe encore le rite catholique byzantin.

 

  430-SICILE-PALERME--EGLISE-MARTORANA.jpg   432-SICILE-PALERME--EGLISE-MARTORANA.jpg

Séparée de la Martorana par un palmier, l'église San Cataldo, construite dans le style arabe avec de surprenantes coupoles roses qui coiffent la nef centrale. 

 

436 SICILE PALERME EGLISE SAN CATALDO   

Nous traversons le marché Ballaro. Nous devons être les seuls touristes !!!

Nous sommes dans le quartier de l’Albergheria, intéressant pour ceux qui veulent flâner dans le vieux Palerme.

427-SICILE-PALERME-MARCHE-BALLARO.jpg

On se perd un peu dans les ruelles – pauvreté des lieux (des enfants grimpés dans des poubelles fouillent à l’intérieur – des vêtements jonchent le sol) - contraste avec l’avenue principale (palais, cathédrale,…).

Nous rejoignons la grande artère. Nous avons visité Palerme à pied mais sachez qu'il est possible de le faire en bus touristique (arrêt aux sites principaux). A moins que vous ne préfériez le petit véhicule ci-dessous :

443-SICILE-PALERME-TRANSPORT.jpg

Voilà, notre "tour" de Palerme s'achève (nous n'avons pas tout vu mais il va falloir rejoindre le port pour embarquer vers Gênes).

 

La Sicile ne nous est plus vraiment inconnue maintenant et notre séjour a été agréable. L'accueil était sympathique, nous avons découvert les fameux arancini, goûté à l'espadon, et visité de nombreux sites valant le détour. Par contre, nous avons parfois "tourné" un peu en camping car et certaines routes étaient un peu cahoteuses.

J'espère en tout cas que le voyage en images vous aura plu. Merci de votre visite !

 

 

 

 

Publié dans Sicile

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :